Voici l’un ou l’autre résultat de recherche ou conférence ou article, avec l’objectif de soutenir la foi et la recheche de la vérité. D’autres contributions se trouvent dans la rubrique « éthique » du menu des ressources.

Cet article reprend ICP logo latinla présentation d’un mémoire de licence canonique en théologie à l’Institut catholique de Paris, en mai 2013. Tout en bas il y a la vidéo d’une conférence donnée sur le sujet au Séminaire de Tournai.

Projet (point de départ et histoire)

Au départ il y a une intuition: c’est que l’Église possède un trésor de discernement éthique qui peut profiter à tous et qui est important pour toute la société. Je m’émerveille chaque semaine de la sagesse de l’Évangile et de la morale de l’Église1.

Mais de quelle manière est-ce légitime de proposer à tous de manière efficace ce discernement éthique dans une société pluraliste? Dans un monde pluraliste il y a la tentation de se contenter d’une juxtaposition des points de vue éthiques, bien que ces points de vue soient en partie inconciliable. La solution presque toujours utilisée est un affrontement parlementaire des systèmes de valeurs selon leur importance numérique dans la société. Cela a été douloureusement expérimenté ces dernières semaines lors du vote du mariage pour tous en France. En Belgique également, il y a longtemps que ce que l’on a pu appeler les valeurs chrétiennes ne font plus consensus. Les dernières batailles politiques sur les questions de société ont montré qu’une minorité de gens au parlement ou dans les médias étaient prêts à accueillir la pensée de l’Église.