l’histoire a un sens

homélie du 15e dimanche A, 16 juillet 2017

En méditant Jugement dernier, Autun, XIIème siècle sur les textes du jour, j’ai été frappé par le grand décor que saint Paul donne à notre vie, avec d’une part, « l’esclavage de la dégradation », d’autre part « la liberté de la gloire des enfants de Dieu » (Rm 8,21). Dimanche passé il avait déjà évoqué deux grandes façons de vivre : pour mourir ou pour vivre. Et en confrontant cela avec l’évangile du semeur et des terrains, je me dis que nos choix déposent toujours en nous une part de vie ou de mort. C’est la grandeur de notre liberté, cette liberté que Dieu nous a donnée pour aimer, mais que nous pouvons aussi utiliser pour nous égarer et blesser les autres.

Lire la suite...

Le Christ nous donne l’inaccessible

homélie du 14e dimanche A, 9 juillet 2017

Jésus Rome, Raphaël, l’Église a-t-il ouvert une agence de vacances, quand il dit : venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous procurerai le repos ? (Mt 11,28) Nous savons bien que non, mais il reste en nous un danger de croire que la foi, la prière sont une assurance contre toutes les peines et difficultés. Quand je lis « le Seigneur redresse tous les accablés » (Ps 144,14) j’en conclus un peu vite que je ne devrais plus être accablé. Et finalement je sors de la foi chrétienne, car celle-ci n’est pas une croyance en un Dieu magicien qui empêche que quelque chose de fâcheux nous arrive.

Lire la suite...

apôtres de la Vie

homélie de la fête de saint Pierre et saint Paul, Institut de théologie, juin 2017

Il n’y a pas fronton de St-Jean de Latran de disciples que l’on fête avec cette intensité de la fête d’aujourd’hui, hormis la Vierge Marie et saint Jean-Baptiste. Pierre et Paul ont été témoins du Christ, de toute son œuvre, de l’offrande qu’il a faite de sa vie, de sa résurrection par le Père. Ils ont été propagateurs de son règne, afin que de proche en proche tous les hommes puissent avoir accès à lui, le connaître, l’aimer, accueillir son salut.

Lire la suite...

pauvre pour vivre par le Christ

homélie de la fête du Saint-Sacrement

On dit Issoire souvent que quand le Seigneur s’approche de nous, il nous fait éprouver la joie, l’enthousiasme que donnent son amour. Ce n’est pas faux, mais nous apprenons aujourd’hui que comme pour les Hébreux au désert il nous fait aussi éprouver la pauvreté et le sentiment d’abandon. Et pourquoi son chemin passe-t-il par là ? « Pour, dit-il, que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur » (Dt 8,3).

Lire la suite...

Ne pas laisser ignorer l’amour de Dieu

homélie de la Pentecôte

Si Rome, Saint-Paul hors les murs... dehors nous sommes ici ce ce matin, c’est parce qu’il y a eu cet événement raconté dans l’évangile d’aujourd’hui : après sa mise au tombeau, Jésus se montre vivant, avec les marques des plaies de sa passion, au milieu de ses disciples, et il leur donne l’Esprit Saint pour les envoyer en mission. S’il n’y avait pas eu ce don de l’Esprit Saint, s’il n’y avait pas eu cet envoi en mission, nous serions encore en train d’adorer les dieux celtes ou romains, ou la lune et le soleil, et nous ne connaîtrions rien de ce Dieu qui aime les êtres humains et qui veut les tirer des chaînes du mal.

Lire la suite...

l’intimité dont nous avons besoin

homélie du 5e dimanche de Pâques, 14 mai 2017

Quand un peu de hauteur un enfant se fait un bobo, quel est le remède le plus puissant ? Un câlin, sentir qu’on est proche, abrité, qu’on compte pour quelqu’un… Plus tard, on ne voudra plus de câlin, mais on cherche toujours à être aimé, et une grande question de l’adolescence devient : qui m’aimera ?

Lire la suite...

Pâques 2017

homélie du jours de Pâques

Aujourd’hui JMJ, Saint-Pierre de Rome nous fêtons la victoire de l’amour, de l’amour de Dieu qui par la passion s’est rendu capable de saisir tous les hommes, d’aller à la rencontre du plus pécheur, de celui qui est dans la situation la plus désespérante. Cet amour dont la résurrection manifeste la victoire nous attire à la lumière. Et pour comprendre cela nous pourrions par exemple accompagner saint Pierre en ce matin de Pâques.

Lire la suite...

la foi et la victoire sur la mort

homélie du 5e dimanche de carême A, 2 avril 2017

La mort Passage nous bouleverse. La mort d’un proche aimé est une des choses les plus terribles qui arrivent dans une existence. L’évangile aujourd’hui nous aide à comprendre comment Dieu se rend présent à nos côtés et ouvre un chemin de vie.

Lire la suite...

Garde-moi de refuser la lumière !

homélie du 4e dimanche de carême

En ces jours ouverture, Cicalpa Vieja, Équateur où la lumière du printemps nous réjouit, Jésus se présente comme lumière. « Je suis la lumière du monde » (Jn 9,5). Comme elle est désirable, cette lumière ! Pourtant, aussitôt Jésus précise qu’elle doit se frayer un chemin dans les ténèbres. Et on aura même l’impression que les ténèbres vont l’emporter sur lui : « la nuit vient où personne ne pourra plus travailler aux œuvres de celui qui m’a envoyé » (v.4).

Lire la suite...

Amis de Celui qui donne la vie

homélie du 2e dimanche de carême A, 12 mars 2017

Il y a matin de mars en nous une aspiration profonde à la vie. Elle nous a fait traverser toutes les étapes de notre développement avant la naissance, elle nous a fait pousser notre premier cri, décocher notre premier sourire, surmonter toutes les difficultés de l’apprentissage et des relations jusqu’à faire de nous une femme, un homme capable d’aimer.

Lire la suite...

« Tu ne l’as pas volée, je te la donne »

homélie du 7e dimanche A, 19 février 2017

Jésus Passage , le Christ, vient comme sauveur. Il sait qu’il se trouve dans un monde où des hommes méprisent d’autres hommes, les exploitent, les rejettent ou veulent se venger d’eux. Le Seigneur est venu dans notre monde où certains se positionnent comme nos ennemis, et où nous devenons aussi les adversaires d’autres hommes.

Lire la suite...